• Version_2

"L’Écurie Active" : un concept venu d'Allemagne pour le bien-être des chevaux (12)

Posté le 12 novembre 2014, dans Reportages, Techniques et Compétences | -- commentaire(s)

L’EQUIT à la une est allé à la rencontre d’Hervé Catusse, qui nous propose de découvrir un nouveau mode de fonctionnement des écuries, directement importé d’Allemagne. Les Allemands les appellent « écuries de luxe » et le concept plaît beaucoup. Le principe ? Les chevaux sont en totale autonomie et libres de faire ce qu’ils souhaitent comme à leur état sauvage tout en étant contrôlés par un ordinateur pour gérer leur nutrition. Et ça marche ! [Reportage vidéo ci-dessous, Merci à Equi Newsletter Vidéo].

Nous avons trouvé ce concept novateur et nous avons été stupéfaites de voir les réactions instinctives et la compréhension rapide des chevaux face à cette nouvelle forme d’écurie. Nous vous proposons un tour d’horizon de cette écurie située en Aveyron (12).

Nous sommes partis de deux constats, nous explique Hervé Catusse.

La vie pour un cheval en box avec paddock est confortable, certes, mais elle ne lui attribue qu'une liberté limitée, une vie sociale avec ses congénères restreinte, et des conditions de vie totalement dépendantes de l'homme (horaires des rations, nombre de sorties…).

Et la vie au pré, quant à elle, pose la difficulté d'ajuster les besoins alimentaires selon les saisons avec des chevaux qui ne bougent pas assez et toutes les conséquences de santé que cela engendre (obésité, problèmes articulaires…). Ainsi qu’une adaptation parfois difficile aux hivers de temps en temps rudes de notre région, avec des sols boueux ou très secs.

Depuis plus de 10 ans, un concept allemand remplace petit à petit les pensions au box, et séduit les adeptes de la vie au pré. C'est un vaste enclos au sol toujours drainé (dalles antidérapantes pour le sol en dur, sable pour les aires de détente) d'environ 4 000 m², ouvert sur des pâtures d'herbes (entre 6 – 12 hectares), en rotation pour préserver leurs qualités. Les chevaux vivent tous ensemble et ont toujours suffisamment de place pour vivre leur vie entre copains par affinité. Ils évoluent dans les prés ou dans cet enclos (écurie active) avec une puce tressée dans les crins ou un collier autour de leur encolure qui va leur permettre l'accès à une alimentation quotidienne totalement sur mesure.

Le parcours d’un cheval va dépendre de ses envies néanmoins il est défini par « des zones » bien distinctes :

« La zone fourrage » : ouverture de l'accès plusieurs fois par jour mais pas à volonté pour éviter que les chevaux stagnent des heures et « s'empiffrent ». Des rouleaux programmés par ordinateur s'ouvrent et se referment tout au long de la journée.

« La zone ration » appelée DAC (Distributeur Automatique de Concentrés) : distribue l’aliment jusqu'à douze fois par jour (une ration tous les deux heures). Elle est personnalisée suivant les besoins du cheval, et résout bien des problèmes de santé comme les ulcères par exemple. Cet endroit est pensé pour le confort des chevaux. La concurrence pour la nourriture pouvant engendrer parfois stress et agressivité n’existe plus car il est prévu toujours plus de places que de nombre de chevaux. La ration est contrôlée par un ordinateur et, pour chaque cheval, la ration peut être différente. Le cheval est détecté par la puce sur son collier. C’est Hervé qui rentre les données sur l’ordinateur et qui surveille tous les jours si les chevaux ont mangé correctement. Il peut alors s’apercevoir d’une anomalie si un cheval n’est pas venu manger sa ration. Une zone d’attente est prévue pour que les chevaux mangent tranquillement et chacun à leur tour. Nous l’avons vu… Et c’est impressionnant comme les chevaux comprennent rapidement.

« Le dortoir » : les chevaux disposent de vastes salles de repos avec des matelas de caoutchouc pour se mettre à l'abri du froid, des intempéries mais aussi du soleil et des mouches. Les sols de l’écurie sont travaillés en fonction de l’activité du cheval : sable profond pour les endroits où il se roule par exemple.

Quatre zones « toilettes » sont prévues aussi pour que l’enclos reste propre. Le parcours est prévu pour que le cheval marche le plus possible tout le long de la journée pour vaquer à ses occupations.

À l'état sauvage, il effectue en moyenne 15km /jour. Dans cette écurie, ce regain d'activité physique doux lui permet de retrouver la ligne et une bonne condition physique avec tous les effets positifs que cela induit au niveau de sa santé quel que soit son âge (amélioration cardiaque, de locomotion, au niveau musculaire, articulaire, ainsi que l'état des pieds avec les différents types de sol).

De nombreuses écuries allemandes sont dotées de caméra qui fonctionnent 24h/24. Ces caméras permettent à des chercheurs de Munich de perfectionner ce concept pour coller au plus près des besoins fondamentaux du cheval. Ce nouveau concept sur Midi-Pyrénées vaut vraiment le coup d’être vu !

Plus de renseignement auprès d'Hervé Catusse au 06 63 13 03 79 ou par mail catusse.herve@wanadoo.fr

La Ferme de Randeynes
Randeynes
12000 Le Monastère

SITE INTERNET : www.pension-chevaux-retraite.fr

Une réponse à “"L’Écurie Active" : un concept venu d'Allemagne pour le bien-être des chevaux (12)”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Voir tous les magazines →    

  • Articles récents

  • CRE Midi-Pyrénées - logo
    logo-orpalis
    LOGO VANS LAISSAC 2
    Logo IIDE
    Logo Toulouse Jumping Tour
    Salon du cheval de Toulouse
    So cheval - La sellerie 2.0 !
    Les Etoiles de Pau
    Salon cheval Paris 100X80
    Equestra
    Logo Conseil du Cheval
    LOGO EQUI VENTES
    Logo-jumping-toulouse
    Studio Pastre
    equicer-logo
    Festival Equestria
    From - Scratch